fbpx
Baisse de fréquentation dans les hôtels suite aux attentas de 2015 et 2016

Le marché de l’hôtellerie française en baisse en 2016

C’était à parier, les attentats ont fait fuir les touristes étrangers en 2016 et le marché de l’hôtellerie en France est en berne. Le revenu par chambre (RevPar) – indicateur clé de l’hôtellerie – a chuté de 5,6 % et s’établit en 2016 à 56,1 € par chambre, comparé aux 59 € de 2014, année de référence.

Sans surprise, c’est Paris qui est la plus durement touchée avec une chute de 14,6%, liée à la désaffection de la clientèle étrangère suite aux attentats de 2015. La Côte d’Azur a bien résisté malgré l’attentat de Nice en juillet 2016, avec une baisse contenue à 2,8%. Le reste du pays tire son épingle du jeu avec une croissance de 4,4%.

Les indicateurs restent plutôt positifs et encourageants avec une progression notable en novembre et décembre 2016, bien que la comparaison soit difficile à établir avec une fin d’année 2015 catastrophique. Les hôteliers parisiens ont toutefois su réagir avec une forte baisse des prix (en moyenne 7 %, mais allant même jusqu’à 15% dans les palaces parisiens). Combiné à la baisse du dollar, la clientèle étrangère est revenue en nombre à Paris, avec un bémol pour la clientèle asiatique ainsi que pour les touristes du Golfe, qui continuent à bouder la capitale.

Les salons professionnels sont attendus avec impatience par les professionnels de l’hôtellerie en 2017, comme le salon du vin VinExpo à Bordeaux, et le Salon de l’Aéronautique au Bourget. Ils devraient compenser la baisse de la clientèle d’affaires due aux nombreux jours fériés en 2017, et permettre de retrouver progressivement le chemin de la croissance.